Maitriser l’exposition en photographie

Maitriser l’exposition en photographie

Qu’est-ce que l’exposition en photographie? En bref, l’exposition représente simplement la quantité de lumière dont vous avez besoin pour créer l’image que vous souhaitez obtenir. Mais l’exposition est quelque chose de subjectif, certains photographes peuvent préférer plus de lumière, tandis que d’autres voudront créer une ambiance plus sombre sur leurs images.  Peu importe ce que vous préférez, en tant que photographe, vous devez apprendre à atteindre cette quantité spécifique de lumière.

 

Les éléments composant l’exposition en photographie 

 Vous devez maintenant être familiarisé avec les trois éléments qui composent le triangle de l’exposition c’est-à-dire: 

L’ouverture 

La vitesse d’obturation 

Les ISO

 

Si cela ne vous dit rien, alors je vous invite à stopper votre lecture pour le moment et à cliquer sur les liens au-dessus pour comprendre comment ils fonctionnent. 

 

Ces trois éléments fonctionnent ensemble pour vous donner la quantité précise de lumière nécessaire pour obtenir une exposition correcte de votre image.

 

Dans cet article, nous supposerons que vous shootez en mode manuel.  Si vous photographiez en tout automatique, priorité ouverture ou priorité vitesse, le réglage de l’un des paramètres ne vous donnera pas les résultats dont nous allons parler par la suite. Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents modes de votre appareil et pourquoi vous devez abandonner le mode tout automatique voici un petit article qui pourrait vous plaire. 

 

Il est essentiel de comprendre comment ces trois éléments fonctionnent ensemble pour obtenir la bonne quantité de lumière.  Ajuster l’un des trois ajoutera ou supprimera de la lumière de votre image. Jetez un coup d’oeil à l’image en dessous et tout semblera plus clair.

Photo sous-exposée

 

On remarque tout de suite que la photo est trop sombre, il va falloir ajouter plus de lumière à notre image.  

Comment?  Simplement en ajustant l’un des composants de l’exposition pour permettre de faire entrer une plus grande quantité de lumière dans notre appareil.  Pour ça nous avons donc 3 possibilités :

 

  • Régler l’ouverture pour permettre de faire entrer plus de lumière dans notre objectif (exemple, passer de F4 à F2.8)
  • Diminuer la vitesse d’obturation, ce qui maintiendra le rideau d’obturation ouvert plus longtemps (exemple passer de 1/500e à 1/250e)
  •  Augmenter la sensibilité du capteur numérique à la lumière, il aura donc besoin de moins de lumière pour avoir une bonne exposition.

 

Chacune de ces trois options fonctionnera pour ajouter plus de lumière sur votre image finale. Mais attention, chacun de ces éléments auras un effet secondaire qui impactera votre photo.

 

Réglage de l’ouverture pour ajouter plus de lumière.

Si vous décidez d’ajouter plus de lumière en passant d’une valeur de F4 à F2.8 pour créer un trou d’ouverture plus grand, votre image finale deviendra alors plus lumineuse. Vous allez me dire: « super c’est notre objectif il n’y avait que ça à faire, je n’ai plus qu’à prendre ma photo » sauf que…il y a un effet secondaire!  À mesure que le trou d’ouverture s’agrandit pour laisser entrer plus de lumière, vous remarquerez que l’image commence à avoir une profondeur de champ plus faible (Si la notion de profondeur de champ ne vous dit rien, jetez un coup d’œil à cet article)

Ouverture et lumière

 Si mon objectif d’image est de garder tous les singes nets, le fait d’ajouter plus de lumière en passant pas l’ouverture n’est peut-être pas la meilleure solution.

 

Réglage de la vitesse d’obturation pour ajouter plus de lumière  

Si j’ajoute plus de lumière en ralentissant la vitesse d’obturation, en passant d’une valeur de 1/500e à 1/250e mon image deviendra certainement plus lumineuse. En passant à une valeur de 1/250e, le rideau situé devant le capteur numérique de mon appareil sera alors en position ouverte deux fois plus longtemps. Ce qui veut dire que mon capteur enregistrera une quantité de lumière deux fois plus importante et que mon image finale sera elle aussi deux fois plus lumineuse. 

 

Le problème, c’est que plus mon obturateur sera en position ouverte pour enregistrer ce qu’il y a devant mon objectif, plus on remarque que les bougies commencent à devenir floues. En faisant ça, je crée un flou de bougé qui est dû aux micromouvements de mon corps causé par la pression de mon doigt sur le déclencheur ou de ma respiration par exemple. Ces micros mouvements sont enregistrés par le capteur et deviennent visibles sur ma photo même si je n’ai bougé que de quelques millimètres à peine…

 

Si mon objectif est de garder toutes les bougies nette et qu’une vitesse basse me donne une bonne exposition mais une image floue alors ajuster l’exposition via la vitesse ne sera pas la meilleure solution.

 

Réglage des l’ISO pour ajouter plus de lumière.

L’augmentation des ISO rend le capteur numérique de l’appareil photo plus sensible à la lumière, augmentant ainsi la luminosité de l’image.  Cependant, il y a un effet secondaire à ajouter de la lumière via la sensibilité isométrique.

 À mesure que la sensibilité du capteur numérique de l’appareil photo augmente, il devient également plus sensible aux autres signaux électriques. Vous remarquerez donc que l’image commence à montrer des petits points que l’ont appelle du “bruit numérique”.

 Si mon objectif d’image est d’éviter un maximum le bruit numérique car il apporte un rendu final non désiré, alors augmenter la luminosité de mon image en via les ISO ne sera pas la meilleure solution.

 

Avec notre exemple, vous pouvez facilement voir qu’il y a des choix à faire lorsque vous créez une image.  Ici, pour obtenir la bonne quantité de lumière, nous devons choisir entre:

Avoir une image avec certaines bougies floues dû à la réduction de la profondeur de champ (ouverture)

Avoir une image avec certaines bougies floues dû au flou de bougé (vitesse d’obturation)

 Avoir une image avec du bruit numérique (ISO)

 

Imaginez, ce même scénario mais au lieu de trois bougies il n’y en avait qu’une.  L’ouverture serait la solution idéale pour augmenter la lumière, non?

En effet, nous ne serions plus inquiets de la profondeur de champ tant que notre sujet principal est net.

 

 Même scénario mais les trois bougies ne sont pas allumées, aucun mouvement n’est présent.  La vitesse d’obturation serait alors la solution idéale pour avoir une meilleure exposition. Tant que les bougies sont immobiles, qu’il n’y a aucun mouvement (et que j’évite de bouger), je peux garder mon ouverture suffisamment élevée pour garder une profondeur de champ importante et ajouter de la lumière en ralentissant ma vitesse d’obturation.

 

 Chaque composante de l’exposition: ouverture, vitesse d’obturation et ISO est accompagnée d’effets secondaires que vous devez gérer et déterminer s’il s’agit du paramètre que vous souhaitez régler. Comprendre cela est la première étape pour comprendre l’exposition. Concentrons-nous maintenant sur la façon de déterminer la bonne quantité de lumière ou l’exposition pour une image particulière que nous prévoyons de prendre.

 

Comment déterminer une bonne exposition

 Quantité de lumière requise + objectif d’image = paramètres d’exposition.

 

 N’ayez pas peur, je vais vous expliquer ce charabia 🙂 mais voila en bref comment je fonctionne pour déterminer la quantité de lumière dont je vais avoir besoin pour mes photos…je vais vous expliquer tout ça . Commençons par la quantité de lumière requise:

 

Quantité de lumière requise.

 La photographie c’est la capture de la lumière, mais ça vous le savez déjà maintenant, et pour être photographe vous devez toujours raisonner en terme de quantité de lumière. Ce qui signifie que vous devez constamment considérer la quantité de lumière disponible et la quantité de lumière requise pour vos images.  Lorsque vous vous préparez à prendre des photos, la lumière doit être votre première considération. Vous devez comprendre intuitivement que plus de lumière sera disponible à midi qu’à minuit. Pas si compliqué, non? 🙂

 

 Il est donc logique qu’il soit plus facile de prendre une photo à midi plutôt qu’à minuit vu que la quantité de lumière requise pour une bonne exposition est plus facile en pleine journée qu’au milieu de la nuit. De cela, on peut en déduire que :

 

 LA QUANTITÉ DE LUMIÈRE REQUISE POUR NOTRE PHOTO DÉTERMINE NOS BESOINS D’EXPOSITION

 

Imaginez la quantité de lumière requise comme un verre vide.  En tant que photographe, c’est votre travail de déterminer comment remplir ce verre de lumière.  Pour ce faire, nous avons trois outils: l’ouverture, la vitesse d’obturation et les ISO. La taille du verre que nous devons remplir dépend de la quantité de lumière disponible, il y a donc plusieurs verres, un pour chaque cas d’éclairage.

 

 Cas n°1

Si nous shootons par une journée ensoleillée et lumineuse en plein après-midi, le “verre de lumière requis” sera petit.  Les journées lumineuses et ensoleillées ont tendance à créer beaucoup de lumière disponible, et nous n’avons besoin que d’une petite partie de cette lumière pour obtenir une bonne exposition.  

 

Notre «verre de lumière requis» est donc petit.

 

Cas n°2

 Si nous shootons en intérieur le soir, le “verre de lumière requis” est grand.  Être en intérieur le soir a tendance à restreindre la quantité de lumière disponible, nous aurons donc besoin de chaque source de lumière disponible que nous pouvons obtenir pour créer une photo bien exposée. 

 

 Notre «verre de lumière requis» est donc grand.

 

 Il est important qu’en tant que photographe, vous appreniez à reconnaître la quantité de lumière disponible avec vos yeux et à utiliser ces informations pour connaître la quantité de lumière requise pour une exposition correcte.  C’est quelque chose que vous devez constamment travailler à travers vos propres expériences sur le terrain.

 

Quantité de lumière requise + objectif d’image = paramètres d’exposition

 

Déterminer l’objectif de votre photo

 Si vous vous souvenez, nous avons commencé cette section en parlant des effets secondaires de chacun des composants de l’exposition.  Excepté la lumière, l’ouverture détermine la profondeur de champ, la vitesse d’obturation contrôle le mouvement ou le flou et les ISO gèrent le bruit numérique.  Lorsque vous créez une image, vous devez décider lequel de ces trois «effets secondaires» est le plus important pour la photo que vous créez et ajustez ce paramètre EN PREMIER!

 

 QUEL EST VOTRE BUT?

 

 Si vous photographiez des portraits de personnes, la profondeur de champ est votre priorité absolue.  La création ou la suppression de profondeur dans les portraits est de la plus haute importance. Si vous prenez des images d’un sujet, une faible profondeur de champ pour créer la séparation sera la clé (f2.8 ou inférieure).

 

 Si vous prenez l’image d’un groupe de personnes, vous devez vous assurer que toutes les personnes présentes dans l’image soient nettes.  Des sujets situés au premier rang jusqu’aux gens du fond. Avoir une grande profondeur de champ sera alors votre objectif pour votre image finale (f5.6 ou supérieur).

 

 Chaque réglage fournit une certaine quantité de lumière pour créer une exposition parfaite.  La taille du verre représente la quantité de lumière que chaque réglage donne. Plus la tasse est grande, plus la lumière sera grande et inversement

 

Si vous shootez un événement sportif, un spectacle de danse ou tout autre événement en mouvement, la vitesse d’obturation sera alors votre priorité absolue.  Vous pouvez soit créer un flou de mouvement pour donner à l’image un aspect unique (1 / 30e ou moins), soit en l’évitant pour figer votre sujet (1 / 125e ou plus). Le mouvement devient votre objectif d’image et la vitesse d’obturation devient votre priorité absolue.

  

Chaque réglage fournit une certaine quantité de lumière pour créer une exposition parfaite.  La taille du verre représente la quantité de lumière que chaque réglage donne. Plus la tasse est grande, plus la lumière sera grande et inversement

 

Votre objectif de photo final détermine la façon dont vous ajustez l’exposition.

 

 Lorsque vous comprenez et déterminez quel genre d’image vous voulez créer, c’est à ce moment que vous êtes prêt à commencer à ajuster votre exposition.  L’image ci-dessous montre les trois composants de l’exposition et comment l’ajout de lumière avec ce composant affectera votre photo.  

 

Rappel!  Lors de la création d’une image, vous devez utiliser la lumière des trois colonnes de verres!  Vous ne pouvez en ignorer aucun.

 

 Très bien, mettons tout ensemble maintenant…

 

 Premièrement,  pour remplir le «verre de lumière requis», vous devez choisir en fonction de votre objectif d’image. Deuxièmement, il y a des compromis.  Pour obtenir une grande profondeur de champ, il peut être nécessaire d’utiliser une vitesse d’obturation plus lente, ce qui risque de créer des images floues.  Ou, si vous souhaitez figer un mouvement dans des situations plus sombres, cela peut signifier perdre une certaine profondeur de champ. Etc.

 Vous devez remplir le «verre de lumière requis» de la bonne quantité chaque fois que vous prenez une photo, et les choix que vous ferez seront ce qui fait de vous un photographe.

 

Maîtriser l’exposition sur le terrain en plein shooting

 Voici quelques exemples qui peuvent vous aider à comprendre plus concrètement ce que nous avons vu plus haut.

 

Pour photographier des mariés

Vous êtes un photographe portraitiste qui arrive dans un parc pour prendre les photos de fiançailles d’un super couple.  C’est une belle journée lumineuse et ensoleillée et vous êtes impatient de créer des images incroyables dans ce magnifique parc.

 

ÉTAPE 1 – ANALYSEZ LA LUMIERE: C’est une journée ensoleillée, donc vous savez que la quantité de lumière requise pour vos images sera petite.  Jetez un œil au petit verre étiqueté «plein soleil» pour vous faire une idée.

 

ÉTAPE 2 – VISUALISEZ L’IMAGE QUE VOUS SOUHAITEZ CRÉER: Votre objectif principal avec ces images sera d’atteindre une faible profondeur de champ. Peu profond pour que l’arrière-plan soit flou, mais suffisamment grand pour que les deux sujets soient parfaitement nets.

 

RÉGLAGES: Sachant que votre verre est petit, si vous photographiez à f2.8 (une ouverture assez grande), alors vous DEVEZ avoir une vitesse d’obturation rapide et des ISO très bas.  Aucun compromis ici, une vitesse d’obturation rapide pour figer le mouvement et le manque de bruit numérique est exactement ce que vous voulez.

 

Pour photographier un spectacle de danse

Votre fille pratique depuis des années la danse et son spectacle à lieu ce soir.  Vous êtes tellement excité de prendre de merveilleuses photos de danse qui seront précieuses pour toujours.  Lorsque vous arrivez et trouvez votre place pour vous asseoir, vous remarquez à quel point le théâtre est sombre.  Vous commencez à réfléchir aux paramètres dont vous aurez besoin pour que votre appareil photo obtienne les photos que vous souhaitez.

 

ÉTAPE 1 – ANALYSEZ LA LUMIERE: C’est un lieu sombre, vous savez donc que la lumière requise pour créer l’exposition est grande.  Jetez un œil au grand verre étiqueté shoot en intérieur pour vous faire une idée.

 

ÉTAPE 2 – VISUALISEZ L’IMAGE QUE VOUS SOUHAITEZ CRÉER: Votre objectif principal avec ces images est de vous assurer que votre fille est nette.  Vous savez qu’elle se déplacera, donc votre vitesse d’obturation devient votre priorité absolue.

 

RÉGLAGES: Avoir votre fille bien nette sur les photos nécessitera une vitesse d’obturation d’au moins 1 / 125e de seconde.  Le verre de lumière requis est énorme, et comme 1 / 125e de seconde n’ajoute pas beaucoup de lumière, vous aurez besoin d’une très grande d’ouverture et de monter vos ISO.  Réglez votre ouverture sur f2.8 et vos ISO sur 6400 et vous devriez être prêt à shooter.

 

Pour photographier des enfants dans un parc

Vous vous dirigez vers le parc avec les enfants pour un pique-nique, un peu de détente pendant qu’ils jouent sur les balançoires.  C’est une belle journée, chaude mais couverte. Les nuages ​​ne semblent pas trop sombres pour la pluie, mais donnent à une ambiance à la lumière douce et magnifique.  Vous trouvez votre place sur l’herbe, étalez la couverture et sortez votre appareil photo pour shooter vos enfants sur les balançoires.

 

ÉTAPE 1 – ANALYSEZ LA LUMIERE: Il est midi, mais le ciel est couvert de nuages.  Il y a encore beaucoup de lumière, mais ce n’est pas comme une belle journée ensoleillée.  Jetez un oeil au verre de lumière requis étiqueté nuageux.

 

ÉTAPE 2 – VISUALISEZ L’IMAGE QUE VOUS SOUHAITEZ CRÉER: Vos enfants vont se déplacer assez rapidement sur les balançoires, donc votre objectif principal sera de vous assurer de ne pas avoir de flou de mouvement.  Une vitesse d’obturation de 1/500 devrait faire l’affaire.

 

RÉGLAGES: Le verre nuageux n’est pas énorme, mais avec votre vitesse d’obturation au 1 / 500e, vous aurez besoin d’obtenir un peu de lumière ailleurs.  Nous voulons une certaine profondeur de champ avec notre image, mais pas trop –f4 nous donnera une grande profondeur et une bonne quantité de lumière. Cela nous laisse avec un besoin d’un peu plus d’ISO que d’habitude;  je regle alors mon appareil sur 1600 qui devrait être parfait.

 

En bref

 Voilà, le secret pour maîtriser l’exposition en photographie.

 Comprendre que chaque situation a une certaine quantité de lumière requise.

 Ajouter de la lumière par l’ouverture, la vitesse d’obturation et l’ISO d’une certaine manière en fonction de vos objectifs d’image.

 

Lorsque vous commencez à penser comme un photographe et à penser d’abord à la lumière, tout le reste se met en place.  Le vrai test est de sortir et de mettre en pratique ce que vous avez appris! Mais si vous ne deviez retenir qu’une seule chose…c’est surtout de ne pas oubliez de vous amuser et d’être créatif.

 

Si vous souhaitez en savoir plus et faire des photos qui sortent du lot je vous invite à télécharger l’ebook gratuit juste en dessous de cet article.

 

En attendant je vous dis à bientôt 

Pierre 📷

 

P.S: N’hésitez pas à partager cet article 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.